..kw

 
PLANNING …
Dagger board Up the wind

THE REAL HYBRID

Le concept hybrid board windsurf … La vision Black LL/ :
Partenariat/synergie d’entreprises, du pôle national fédé et du haut niveau :

Charline PICON (europe/world Champion, Or Olympique RIO 2016)
Thomas GOYARD (champion europe 2016 )
Alexandre GUYADER (JO sidney 2002 11 °)
Cedric LEROY (dir. Pôle France La Rochelle)

Le proto KW hybrid BlackLocal semble être le compromis idéal entre le planning et la navigation sur la dérive.
Les coureurs semblent unanimes sur son accessibilité, sa performance et ses aptitudes dans les vents légers.

Tests Black LL KW  oct 2016
Charline PICON

Réaction de Charline picon  en sortant de l’eau (enregistrée )
« Cette planche est vraiment une bonne surprise ; On savait qu’elle allait bien marcher sur la dérive … effectivement c’est le cas, j’étais même devant thomas et adrien en 9’5m² avec ma 8,5m². Sur la dérive c’est vraiment impressionnant !!
Sur l’aileron … bonne surprise aussi finalement, elle plane très tôt, je planais en même temps que les 9,5m² toujours avec ma 8,5m² .
Par rapport à la RSX, c’est des bonnes sensations, c’est facile avec une sensation de légèreté .
Donc bilan plutôt bon … faudra tester dans du vent plus fort (+ 20 nds) .

Charline »

Thomas Goyard 2016
Sur la dérive :

Excellente vitesse, conduite naturelle, planche qui se met bien à la gîte et qui a une vitesse très constante et facile à entretenir.
On sent une planche bien raide et qui ne demande qu’à accélérer à la moindre risée et au moindre coup de pumping, c’est le top !
Par rapport à la RSX, bien plus rapide sur le bord face au clapot et un peu plus rapide sur le bord avec les vagues de côté.
Au planning :
Au près : gros appui sur la jambe arrière, la planche décolle tôt et cape plutôt bien ! Par rapport à une RSX c’était un poil moins rapide tout en restant aussi haut en cap. C’est donc une très belle performance sachant que l’on a qu’un aileron de 60 cm quand la RSX a un aileron de 66cm.
Au portant : la planche a l’air plus rapide que la RSX, de mieux passer les molles, avec beaucoup de puissance dans la jambe arrière.
Cependant, du fait de sa carène très tendue, on se prend quelques gerbes dans le visage ( touchettes ), mais cela n’affecte pas trop la vitesse générale. Attention aux enfournements possibles.
Je pense que dans le vent fort, la RSX doit reprendre le dessus au portant car elle a une carène plus bananée, c’est peut être une piste d’amélioration si jamais on veut une planche un poil plus polyvalente dans du vent fort.

Thomas GOYARD (2013)

« Il est important de préciser que ce test a été effectué sans aucun straps,
encore au stade de développement.

Premières sensations sur le plat, dérive relevée
planche très saine et surtout aucun soucis de contrôle dans les risées , la
faible largeur empêche à la planche de s’envoler. Que ce soit au près,
travers ou portant, bon rendement général, navigation sur l’arrière avec une
bonne surface mouillée et donc un bon maintien de planning dans les moles.
C’est réellement super agréable et ca paraît léger sous les pieds !

Au près sur la dérive :
Sensation de glisse incroyable, c’est très fluide, ca glisse fort et ca
remonte près du vent avec à mon avis un excellent rendement . La planche
gîte beaucoup, l’étrave remplit bien son rôle et fend le clapot
efficacement. Une excellente surprise juste après le planning !

Au planning , dérive relevée, dans du clapot :
Au près et travers, toujours aucun soucis , techniquement facile malgré
l’absence de straps, rendement plutôt bon. Ca tape un peu face au clapot au
près, petite difficulté à accélérer franchement car il y a une bonne surface
mouillée. La présence de straps devrait permettre de pousser plus fort et de
survoler davantage le clapot.
Au portant, le bord en descente de clapot est plus technique car la planche
fait quelques touchettes avec sa carène épaisse à l’avant, il faut bien
prendre de côté les vagues un peu raides. Rendement toujours bon néanmoins,
même si la présence de straps se fait plus ressentir avec le clapot . « 


Alex. GUYADER  (2013)

« Board testée sans les straps.
Sensation au planning:
Part tôt au planning, se cale rapidement sur l aileron au prés, un peu plus
instable qu une rsx en assiette, mais je pense qu avec des straps ca devrait
aller. Performance similaire à une Rsx dans les conditions planning( sans
dérive et pied de mat derriere). Au portant planning je pense que la board
est aussi confort qu une rsx , je dirais qu elle doit être un poil plus
rapide, mais un peu plus compliqueée au jibe (prise de carv).
C est dans le vent léger à medium que je suis reste « sur le cul », au prés, la
board planne literalement sur la dérive, avec la sensation de foil, tu as l
impression de naviguer sur une lechner   Mais beaucoup plus vite. Avec des
straps de prés, au moins pour le pied arriere, ce sera encore mieux pour le
controle de l assiette dans le clapot. Je pense qu en navigant avec la dérive
et pied de mat devant, tu as tellement plus d angle, que tu joues avec les
meilleurs raceboard dans le petit temps, et au moins jusqu a 15 nd tu serais
large devant une Rsx.

Alex »